Le Christ est mort pour MOI

Brigitte a connu la consommation excessive de toutes sortes. Marie-Chantale par comparaison a eu une jeunesse des plus tranquilles, mais qui cachait un aussi grand vide. Deux femmes qui ont, à un moment dans leur vie, compris soudainement, dans leur tête et dans leur coeur, que Jésus, sur la croix, était mort pour eux, personnellement.

Marie-Chantale Couillard

Brigitte Bédard
(voir les vidéos de Brigitte Bédard sur la webtélé ECDQ.tv)

 

Le Seigneur m’a asséché

Jean-Philippe est musicien, Mathieu-Élie est moine. Ils étaient deux jeunes hommes perdus au plus fort de leur jeunesse. L’un dans la fête et l’excès, l’autre dans le relativisme et la recherche de vérité. Mais comme le dit Jean-Philippe : “Lorsqu’on se vide, ça laisse la place à la grâce.” Cette semaine, deux témoignages qui montrent que seul Dieu peut étancher nos soifs.

Jean-Philippe

Petit frère Mathieu-Élie

Dans ma détresse, j’ai crié vers Lui

L’une a subi dans sa jeunesse des sévices graves qui ont laissé des blessures profondes. L’autre a simplement cherché partout sans trouver de réponse. Les deux ont crié leur détresse au Seigneur, et il les a entendues. Dans ce premier épisode de notre balado Vivre avec le Christ, nous entendons les témoignages de Sarah-Christine et de Hélène, des histoires de lumière au plus profond de la nuit.

photo de Hélène

Hélène Brassard

Sarah-Christine Bourihane

Vivre avec le Christ – la balado

La parole à ceux qui ont été touchés par la grâce. Ils racontent leur vie « d’avant », leur moment de rencontre, la joie et l’espérance qui les habitent depuis. Des moments de lumière pour notre vie.