De la mort à la Vie

James a vécu une enfance difficile… À 17 ans, il ne parvient plus à trouver de sens à la vie. Malgré tout, il conserve une profonde soif d’authenticité et de vérité qui le pousse à réfléchir et à chercher quelque chose de plus beau. Pour ce dernier épisode de la saison, nous recevons notre témoin en studio, où il nous partagera le chemin parcouru depuis.

James, lors de son témoignage il y a 5 ans

James, nouveau papa

Voir la vidéo du témoignage de James sur son expérience de père (tourné dans le temps de Noël et incluant aussi le témoignage de Marie-Louise comme mère).

Créés pour un monde de bonheur

Gilles élève des poussins. Alixanne est étudiante. Ils ont tous deux un cheminement de foi simple et riche à la fois. Ce qui les caractérise c’est cette certitude profonde d’être créé pour un monde de bonheur.

Gilles Cloutier

Alixanne Moore

Donner sa vie

À 80 ans, René est à l’âge de, comme il le dit lui-même, transmettre sa joie de vivre! Soeur Germaine, elle, dans l’humilité de ses 101 ans nous parle de son parcours comme enseignante puis missionnaire auprès des pauvres. Deux vies données dans la simplicité, deux témoignages sur la beauté de la vie.

Soeur Germaine Saint-Gelais, petite franciscaine de Marie

René Baillargeon

Le Christ change tout

Plongé dans l’angoisse existentielle dans sa jeunesse, Martin en vient même à penser au suicide. Touché par Dieu, il deviendra prêtre. Michel, lui aussi, consacrera sa vie à Dieu, comme moine. Dieu change tout dans la vie de deux hommes qui décident de tout lui redonner.

Petit frère Michel

 


Père Martin
Voir les enseignements du Père Martin sur ECDQ.tv

La paix qui vient de Lui

Vols à main armé, vols de banque à répétition… Pierre fait plusieurs fois de la prison et s’évade. Laurence vit une adolescence plongée dans la drogue et le sexe. C’est la rencontre de Dieu qui apportera à l’un et à l’autre la paix profonde.

Pierre Racicot

Laurence Godin-Tremblay

Le Christ est mort pour MOI

Brigitte a connu la consommation excessive de toutes sortes. Marie-Chantale par comparaison a eu une jeunesse des plus tranquilles, mais qui cachait un aussi grand vide. Deux femmes qui ont, à un moment dans leur vie, compris soudainement, dans leur tête et dans leur coeur, que Jésus, sur la croix, était mort pour eux, personnellement.

Marie-Chantale Couillard

Brigitte Bédard
(voir les vidéos de Brigitte Bédard sur la webtélé ECDQ.tv)

 

Le Seigneur m’a asséché

Jean-Philippe est musicien, Mathieu-Élie est moine. Ils étaient deux jeunes hommes perdus au plus fort de leur jeunesse. L’un dans la fête et l’excès, l’autre dans le relativisme et la recherche de vérité. Mais comme le dit Jean-Philippe : “Lorsqu’on se vide, ça laisse la place à la grâce.” Cette semaine, deux témoignages qui montrent que seul Dieu peut étancher nos soifs.

Jean-Philippe

Petit frère Mathieu-Élie

Dans ma détresse, j’ai crié vers Lui

L’une a subi dans sa jeunesse des sévices graves qui ont laissé des blessures profondes. L’autre a simplement cherché partout sans trouver de réponse. Les deux ont crié leur détresse au Seigneur, et il les a entendues. Dans ce premier épisode de notre balado Vivre avec le Christ, nous entendons les témoignages de Sarah-Christine et de Hélène, des histoires de lumière au plus profond de la nuit.

photo de Hélène

Hélène Brassard

Sarah-Christine Bourihane

Vivre avec le Christ – le balado

La parole à ceux qui ont été touchés par la grâce. Ils racontent leur vie « d’avant », leur moment de rencontre, la joie et l’espérance qui les habitent depuis. Des moments de lumière pour notre vie.